Ça se bouscule à la ferme en cette fin du mois de mai. De jeunes élèves architecte de l’ENSA de Strasbourg viennent pousser la réflexion dans le cadre de leur atelier « infrastructure du vivant ». Objectif: Comprendre notre métier, les usages qui se mêlent à la ferme et proposer des améliorations d’aménagement. Réparti en 6 groupes, encadrés par Lucien (notre stagiaire éco interprète), les élèves ont découvert, cogité, rassemblé les infos. Ils ont ensuite sorti calques, papiers, crayons, pinceaux et peinture et fait des propositions d’aménagement. S’en est suivi un rendu par groupe et une fin de matinée pleine d’échanges et d’envies pour les maraîchers bluffés (et avec encore plus de projets en tête!).

Cette matinée aux Jardins de Longecourt s’inscrit dans un travail de longue haleine, beaucoup plus global mené avec la structure à Cheval sur Soi questionnant la relation au vivant. Nous n’avons été qu’une petite ouverture sur ce beau projet mené par l’école d’architecture de Strasbourg.


Un grand merci à eux pour leur implication, leur sensibilité et leurs bonnes idées, à leur professeur pour arriver jusqu’à Longecourt le Culetre et à Cyril pour le contact!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *