Pour faire pousser des légumes il faut de l’énergie (du maraîcher), de l’amour, de la musique… et de l’eau!

Avec le printemps vraiment humide je n’ai pas trop senti le manque d’eau comme un gros problème mais avec l’été très sec ce n’est pas la même histoire.

Et donc le chantier irrigation continue petit à petit : installation d’un abris pour les pompes et l’électricité, creusement des tranchés pour le squelette d’irrigation et les câbles électriques, creusement du bassin de stockage pour avoir de l’avance d’eau en période sèche. Mener tous ces chantier en pleine période de production ce n’est pas si évident que ça, mais je me rends compte à quel point cela va grandement amélioré l’ergonomie de travail. En effet pour l’instant j’irrigue avec une tonne à eau de 4000 litres + pompe de surface + groupe électrogène… La galère quoi! Et 4000 litre cela peut sembler beaucoup, mais je la vide en moins de 4 heure d’arrosage sous la serre, et les tomates demande de l’eau!

Ce n’est pas du tout la partie que je préfère ces gros chantiers… C’est beaucoup de stress pour moi, surtout essayer de ne pas trop se tromper! Mais pour continuer de faire pousser des légumes en plein été dans de bonnes conditions c’est une étape indispensable.

 

Maintenant l’électricité est enfin arrivée dans la cabane, la pompe de forage est donc en fonctionnement et le bassin se remplit doucement (on est pour l’instant sous les niveau de débit escomptés, cela peut évoluer avec le temps) , 114 m3 à ce jour, soit presque 30 allers retours avec la tonne à eau!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *